fbpx

Comment soigner les reflux gastro-œsophagiens (RGO) : symptômes, causes et traitements

guty-troubles-digestifs

Table des matières

Finissez-en avec vos remontées acides et vos ballonnements !

Consultez des Diététiciens spécialisés sur vos troubles digestifs.

Qu’est-ce que le RGO ?

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) est une maladie chronique du système digestif dû au sphincter oesophagien inférieur qui ne se ferme pas correctement, permettant à l'acide gastrique de pénétrer dans l'oesophage, provoquant une inflammation.

Le RGO devient pathologique à partir du moment où l'épisode de reflux est permanent ou prolongé. Il existe un RGO physiologique qui se produit après le repas qui permet la vidange complète de l'oesophage. À ce moment-là apparaissent des symptômes gênants ou des complications.

Dans certains cas, le RGO peut être le résultat d'un autre problème, comme une hernie hiatale ou une tumeur.

Il est caractérisé par au moins deux des trois critères suivants :

  • La connaissance d'un agent étiologique
  • Un ensemble de symptômes identifiables
  • Des lésions visibles et évidentes

Quels sont les symptômes du RGO ?

Les principaux symptômes du reflux gastro-oesophagien sont les brûlures d'estomac. La personne atteinte du RGO ressent une sensation de brûlure située sous le sternum qui s'irradie généralement vers la gorge. Cependant, il y a certaines personnes qui n'ont aucune brûlure. La régurgitation est une forme plus grave. L'acide gastrique remonte jusqu'à la gorge, produisant un goût extrêmement acide. Des nausées peuvent parfois accompagner ces symptômes.

Ces symptômes (régurgitations et brûlures d'estomac) s'intensifient le plus souvent après la prise d'un repas ou bien au moment du coucher. Dans une position couchée ou en se penchant.

Les autres symptômes du RGO sont multiples. Il peut y avoir un mal de gorge insistant, une toux chronique, un enrouement, une respiration sifflante, une mauvaise haleine, des douleurs thoraciques, ou bien encore l'impression d'avoir une boule dans la gorge.

Ces multiples symptômes sont plus courants lorsque vous n'avez pas de brûlures d'estomac. Souvent définit comme une gêne, le RGO persistant peut entrainer des endommagements de la muqueuse oesophagienne.

D'où provient-il ?

Normalement, à l'état physiologique, le reflux est empêché par le sphincter oesophagien inférieur, qui se trouve à la jonction de l'oesophage et de l'estomac. Il se contracte la plupart du temps pour empêcher que le reflux gastrique remonte vers l'oesophage. Cependant, il se relâche au moment du repas, pour laisser les aliments passer vers l'estomac afin d’effectuer les brassages. Ce sphincter se relâche également pour laisser passer les gaz de l'estomac vers la bouche.

Dans la plupart des cas de RGO, le sphincter se relâche de façon transitoire alors qu'il n'est pas censé le faire, ce qui permet pendant un bref intervalle de laisser passer le contenu gastrique vers l'oesophage. Ce RGO peut provenir également quand le sphincter oesophagien devient relâché de façon chronique, ce qui permet au reflux gastrique de remonter vers l'oesophage à tout moment.

Le reflux peut être stimulé par la distension gastrique (quand l'estomac est plein), par le tabagisme, l'alcool, la prise de nombreux médicaments, la caféine et le chocolat. Il peut provenir également d'une hernie hiatale, d'une grossesse, ou d'une surcharge pondérale à l'obésité.

Faites votre Bilan Digestif Gratuit avec Diététicien afin de vous débarrasser de vos reflux gastro-œsophagiens

Quel est le diagnostic du RGO ?

Le diagnostic du RGO repose essentiellement sur un interrogatoire qui reste un élément-clé. Le diagnostic est permis par des signes digestifs et extra digestifs.

Parmi les signes digestifs, on retrouve : les brûlures, les douleurs gastriques, les régurgitations.

Parmi les signes extradigestifs, on retrouve : toux nocturnes, gênes pharyngées, des douleurs thoraciques.

Dans certains cas, on retrouve des signes moins courants comme des brûlures épigastriques. Des signes de gravité peuvent s'accumuler comme une dyschésie, une hémorragie digestive s’accompagnant d'une anémie, mais également de rejet de sang lors des vomissements.

Les examens complémentaires les plus souvent utilisés sont la fibroscopie (endoscopie) qui va rechercher la gravité du niveau d'inflammation ou d'ulcère dans les cas les plus graves. On peut pratiquer le transit baryté. Cela consiste à avaler un liquide qui apparaitra blanc sur les radios. On peut également faire une pH-métrie qui permet d'affirmer le reflux acide dans l'oesophage. En effet, elle consiste à mesurer l'acidité de l'oesophage grâce à une petite sonde introduite par le nez.

Quelles sont les complications possibles d'un RGO ?

S’il n'y a eu aucun traitement concernant le RGO, il y a des risques de complications graves comme une œsophagite ou bien l'oesophage de Barrett.

L'oesophagite peut varier concernant la gravité. Il existe des cas graves qui entraînent des érosions profondes et étendues, des ulcérations, mais aussi un rétrécissement de l'oesophage.

L'oesophagite peut entraîner des saignements gastro-intestinaux qui peuvent se manifester par la présence d'une anémie, hématémèse, des vomissements, un méléna. L'inflammation oesophagienne chronique peut entraîner des cicatrices.

L'oesophage de Barrett peut être dû aux reflux acides persistants et non pris en charge.

L'épithélium de l'oesophage se modifie en réponse d'une exposition à l'acide. Cette modification peut évoluer vers un adénocarcinome oesophagien, qui sans détection précoce, peut être responsable d'une transformation maligne.

Quels sont les bons gestes à adopter ?

Pour réduire le risque de RGO, il est préférable de ne pas fumer, car le tabagisme augmente les brûlures d'estomac. Il est également préférable de ne pas inhaler les fumées secondaires.

Si vous êtes en surpoids, essayer une alimentation équilibrée dans le but de perdre quelques kilos qui feront la différence avec vos symptômes.

Il y a également des aliments qui favorisent le déclenchement des brûlures d'estomac. Comme le chocolat, la caféine (café, thé, Cola). Ils peuvent détendre le sphincter oesophagien inférieur.

Évitez également les aliments très épicés, assaisonnés, frits et gras.

L'alcool est aussi un facteur qui détend le sphincter. Il est donc important de réduire, voire d'arrêter sa consommation.

Ne mangez pas de gros repas. Fractionner, c'est-à-dire de manger plusieurs repas en petite quantité pendant la journée.

Il est important également de manger lentement et mâcher soigneusement vos aliments. Attendez au moins trois heures après votre dernier repas avant de vous coucher et prenez l'habitude d'éviter de vous allonger pendant trois heures après un repas.

Dormez avec la tête et les épaules calées avec un oreiller

Il est important de porter des vêtements amples et confortables. Vous devez éviter toute tension autour de votre taille et de votre ventre.

Finissez-en avec vos remontées acides et vos ballonnements !

Suivez un programme nutritionnel complet avec un Diététicien afin de vous débarrasser de vos reflux gastro-œsophagiens

Traitements

Le Bicarbonate de soude

Votre corps produit naturellement du bicarbonate de soude. Il agit comme un antiacide naturel pour aider à régler l'acide dans votre estomac et soulager vos brûlures d'estomac. Cependant, vous devriez parler à votre médecin avant d'utiliser du bicarbonate de soude à court terme pour le reflux, car il peut interférer avec vos médicaments ou augmenter votre taux de sodium. Si vous en prenez à long terme, il peut également aggraver votre reflux.

Vinaigre de cidre de pomme

Bien que certaines personnes utilisent du vinaigre de cidre de pomme pour traiter leurs brûlures d'estomac, il est important de noter qu'il n'y a eu aucun essai clinique publié à l'appui de cela.

Prendre du vinaigre de cidre de pomme non dilué peut irriter la bouche et l'œsophage, car il est très acide. Le vinaigre de cidre de pomme non dilué peut également éroder l'émail de vos dents. Pour ces raisons, il est préférable de diluer le vinaigre avec de l'eau. Si vous envisagez d'utiliser du vinaigre de cidre de pomme comme traitement des brûlures d'estomac, il est important que vous en parliez d'abord à votre médecin.

Antiacides

Les antiacides sont généralement les premiers médicaments recommandés pour soulager les brûlures d'estomac. Ils travaillent chacun pour neutraliser l'acide gastrique. Il est cependant important d'en parler à votre médecin avant leurs utilisations. Les effets secondaires peuvent inclure la constipation.

Bloqueurs H2

Les bloqueurs H2 réduisent la production d'acide dans votre estomac.

Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)

Votre estomac produit de l'acide pour aider à décomposer les aliments afin qu'il soit plus facile à digérer. Dans certaines circonstances, cet acide peut irriter la muqueuse de votre estomac et du duodénum (la partie supérieure de votre intestin grêle).

Il y'a actuellement un débat sur les dangers de l'utilisation des IPP. Il n'y a pas encore de consensus de la communauté scientifique sur ce sujet. Pour en savoir plus vous pouvez lire cet article Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) : peut-être pas si inoffensifs que cela

D'autres options de prescription qui peuvent être envisagées comprennent :

Prokinétique

La prokinétique fonctionne en rendant votre estomac vide plus rapidement. Ces médicaments ne sont pas souvent utilisés et sont généralement prescrits aux personnes atteintes d'un RGO résistant. Les effets secondaires peuvent inclure des nausées et de la diarrhée. Il est important d'en parler à votre médecin avant son utilisation.

Baclofène

Le baclofène est un autre médicament que les médecins peuvent utiliser. Il agit en renforçant votre sphincter œsophagien inférieur (LES) et en l'empêchant de se détendre. Le baclofène peut provoquer des nausées et de la fatigue.

Chirurgies

Si vos symptômes ne s'améliorent pas avec les changements de mode de vie et les médicaments, votre médecin peut envisager une intervention chirurgicale.

Mélatonine

Des études ont montré que la mélatonine, présente dans l'estomac et l’intestin, est extrêmement efficace dans le traitement des symptômes du RGO. Une étude a révélé que les niveaux de mélatonine chez les personnes atteintes de RGO et d'ulcères étaient inférieurs à ceux des personnes en bonne santé. La mélatonine peut aider à renforcer, à diminuer le reflux acide. Il peut être particulièrement efficace lorsqu'il est associé à des médicaments réguliers pour le RGO. La mélatonine est sans danger tant que vous la prenez à faible dose et elle peut être utilisée à long terme avec peu ou aucun d'effets secondaires.

Acupuncture

Plusieurs études sur le traitement du RGO par acupuncture ont montré qu'il peut être efficace pour soulager les symptômes.

Relaxation

Les thérapies de relaxation peuvent aider à améliorer vos symptômes de RGO en atténuant le stress, car une tension excessive peut aggraver vos symptômes. Les types de thérapies que vous pouvez explorer incluent l'imagerie guidée, la méditation, le yoga, le massage, la respiration profonde et la relaxation musculaire progressive.

Hypnothérapie

Les études sont limitées, mais l'hypnothérapie peut être utile pour soulager les symptômes du RGO. L'hypnothérapie soulage également l'anxiété et améliore la qualité de vie.

Remèdes à base de plantes

Il existe peu de preuves scientifiques que les remèdes à base de plantes traitent les symptômes du RGO, mais il y a des herbes qui, selon les personnes, aident à soulager leur reflux acide. La racine de réglisse est celle qui, selon des études, aide à atténuer le reflux acide. Vous pouvez également utiliser le gingembre et la racine de guimauve.

L'application Guty vous aide à détecter ce qui déclenche vos symptômes et vous accompagne avec un programme personnalisé afin de les soulager. 🤝

Ballonnements, constipation, douleurs abdominales. Consultez discrètement un Diététicien ou un Psychologue Clinicien spécialisé sur la prise en charge de vos troubles intestinaux.

Sources

Article 1

Article 2

Équipe Guty

Nos articles sont écrits est validés par des professionnels de santé et des chercheurs qui vous aident à comprendre facilement les troubles gastro-intestinaux.

Diminuez vos symptômes digestifs
  • Des vidéconsultations avec des spécialistes des troubles digestifs
  • Des thérapies de soins cliniquement validées
  • Un accompagnement H24