fbpx

Que sont les thérapies comportementales et cognitives (TCC) ?

Thérapie-comportementale-et-cognitive
La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est un type de traitement psychothérapeutique qui aide les personnes à apprendre à identifier et à modifier les schémas de pensée destructeurs ou dérangeants ayant une influence négative sur le comportement et les émotions.

Table des matières

Qu’est-ce que la thérapie comportementale et cognitive ?

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une forme de traitement comportemental à court terme. Elle aide les personnes à résoudre leurs problèmes. Cette thérapie révèle également la relation entre les croyances, les pensées, les sentiments, et les comportements qui en découlent. Grâce à la thérapie comportementale et cognitive, les personnes apprennent que leurs perceptions influencent directement la façon dont ils réagissent à des situations spécifiques. En d’autres termes, les perceptions d’une personne influencent ses comportements et ses actions.

La thérapie cognitivo-comportementale n’est pas une technique de traitement distincte. Il s’agit plutôt d’un terme général qui désigne un groupe de thérapies. Ces thérapies présentent certaines similitudes en termes de méthodologie thérapeutique. Ce groupe comprend la thérapie comportementale émotionnelle rationnelle1, la thérapie cognitive 2 et la thérapie comportementale dialectique 3.

guty-psychologue-maladie-de-crohn

Diminuez vos symptômes digestifs et votre anxiété grâce à la thérapie comportementale

Comment fonctionne la thérapie comportementale et cognitive ?

La thérapie cognitivo-comportementale repose sur l’hypothèse que la façon dont une personne perçoit les événements détermine la façon dont elle agira. Par exemple, une personne anxieuse peut croire que sa journée sera entièrement négative. Ses pensées peuvent influencer sur sa concentration, et elle peut alors ne percevoir que les éléments négatifs qui se produiront tout au long de la journée. Lorsque rien ne semble aller dans la journée, la personne peut se sentir encore plus anxieuse qu’auparavant. Le système de croyances négatives peut alors se renforcer. La personne risque d’être piégée dans un cercle vicieux et continu d’anxiété.

Les thérapeutes cognitivo-comportementaux admettent que nous pouvons ajuster nos pensées. Cela influerait directement nos émotions et notre comportement. Le processus d’ajustement est appelé restructuration cognitive. Aaron T. Beck, psychiatre considéré comme le père de la thérapie cognitive, admet que le schéma de pensée d’une personne s’établit durant l’enfance. Il a découvert que certaines erreurs cognitives pouvaient conduire à des hypothèses dépressives ou dysfonctionnelles.

Les erreurs cognitives courantes et leurs hypothèses dysfonctionnelles associées comprennent :

  • L’auto-référence : “Les gens concentrent toujours leur attention sur moi, surtout lorsque j’échoue.”
  • L’abstraction sélective : “Seuls mes échecs comptent. Je suis mesuré par mes échecs.”
  • La généralisation excessive :  “Si quelque chose est vrai dans un contexte, c’est vrai dans chaque contexte.”
  • La responsabilité excessive : “ Je suis responsable de chaque échec et de chaque mauvaise chose qui arrive.”
  • La pensée dichotomique : regarder le monde dans les extrêmes, noir ou blanc, sans rien entre les deux.

Le processus cognitivo-comportemental est basé sur un modèle éducatif. Les personnes en thérapie sont aidées à désapprendre les réactions négatives et à en apprendre de nouvelles. Il s’agit d’assimiler des réactions positives à des situations difficiles. La TCC aide à décomposer les problèmes dits “accablants” en petites parties gérables. Les thérapeutes aident les personnes à se fixer et à atteindre des objectifs à court terme. Ensuite, le thérapeute ajuste progressivement la façon dont la personne en traitement pense, se sent et réagit dans les situations difficiles. Le changement d’attitude et de comportement peut aider les gens à apprendre et à aborder des problèmes spécifiques de manière productive.

Découvrez en quoi votre état psychologique et la santé de vos intestins sont reliés en lisant notre article dédié : Le lien entre le cerveau et l’intestin dans la prise en charge du côlon irritable

Quelles sont les techniques utilisées pour la thérapie comportementale et cognitive ?

La thérapie cognitivo-comportementale ne se limite pas à s’asseoir et à parler de ce qui vous vient à l’esprit. Cette approche structurée permet au thérapeute et à la personne en traitement de se concentrer sur les objectifs de chaque séance. Cette approche permet de s’assurer que le temps passé en thérapie est productif. Pendant la séance, la personne peut révéler ses problèmes personnels sans craindre d’être jugée. Le thérapeute l’aide à comprendre les problèmes en question. Toutefois, il ne dit pas à la personne en thérapie quels choix elle doit faire.

Les techniques de TCC intègrent de nombreux outils thérapeutiques différents. Ces outils aident les personnes à évaluer leurs schémas et états émotionnels. Les thérapeutes TCC peuvent utiliser des techniques courantes telles que :

  • Journalisation 4
  • Remise en cause des croyances ;
  • Relaxation ;
  • Exercices sociaux, physiques et de réflexion. Ceux-ci peuvent aider une personne à prendre conscience de ses schémas émotionnels et comportementaux.

Les exercices sont effectués par la personne en traitement. Il peut s’agir d’exercices pratiques, de lectures ou de travaux d’écriture. Ces exercices sont faits en dehors des heures prévues pour la thérapie. Ces devoirs sont un aspect crucial de nombreuses prises en charge TCC. Ils incitent la personne à continuer à travailler par elle-même, même après la fin de la thérapie.

La plupart des personnes qui suivent une thérapie cognitivo-comportementale le font pendant 16 séances en moyenne. Chacune d’entre elles dure environ une heure. Les personnes en traitement acquièrent de nouvelles capacités d’adaptation pour faire face à leurs problèmes. Ils développent des croyances et des comportements plus positifs. Certains résolvent même des problèmes de longue date.

Quelles sont les pathologies traitées grâce à la thérapie comportementale et cognitive ?

Certains facteurs rendent des personnes plus susceptibles de bénéficier de cette thérapie. Les personnes ayant des préoccupations comportementales et émotionnelles clairement définies peuvent trouver la thérapie comportementale et cognitive utile. Les personnes ayant des problèmes spécifiques qui affectent leur qualité de vie peuvent également bénéficier de la thérapie cognitivo-comportementale. Dans ces conditions, le thérapeute et la personne en traitement savent quel est le problème à cibler. L’approche de la TCC axée sur la résolution de problèmes et l’atteinte d’objectifs est donc parfaitement adaptée. La TCC est utilisée pour traiter efficacement de nombreuses affections, notamment :

  • La dépression ;
  • L’anxiété ;
  • Les problèmes d’humeur ;
  • Le stress post-traumatique ;
  • Les obsessions et compulsions ; 
  • Le syndrome de fatigue chronique (SFC) ;
  • Le syndrome du côlon irritable (SCI) ;
  • Les dépendances à une substance ;
  • Les phobies ;
  • Une mauvaise alimentation ;
  • Les douleurs persistantes ;
  • Les troubles du sommeil ;
  • Les problèmes sexuels ;
  • Les problèmes liés à la gestion de la colère.

La TCC est utilisée pour traiter de nombreux problèmes de santé mentale. Mais comme pour tout type de thérapie, les avantages sont plus grands lorsque les gens s’engagent pleinement dans le processus.

Par quels professionnels la thérapie comportementale et cognitive est-elle pratiquée ?

Un nombre croissant de professionnels de la santé mentale utilisent la thérapie cognitivo-comportementale.

Il existe une variété de programmes de formation et de certification pour les thérapeutes qui souhaitent approfondir leur formation en TCC. La National Association of Cognitive-Behavioral Therapists (NACBT) est l’une des organisations TCC les plus connues. Elle fournit quatre certifications aux thérapeutes cognitivo-comportementaux qualifiés, notamment :

  • Diplôme en thérapie cognitivo-comportementale ;
  • Thérapeute cognitivo-comportemental(e) certifié(e) ;
  • Thérapeute de groupe cognitivo-comportemental(e) certifié(e) ;
  • Facilitateur de groupe cognitif-comportemental certifié.

La plus haute certification décernée par le NACBT est le diplôme en thérapie cognitivo-comportementale. L’Académie de thérapie cognitive (ACT) est une autre organisation connue qui offre une formation et une certification en thérapie cognitive. Les certifications ACT et NACBT peuvent démontrer un niveau plus élevé et une formation spécialisée en TCC. Mais aucune certification n’est requise pour qu’un thérapeute puisse pratiquer la TCC.

Quels enjeux et quelles limites pour la thérapie comportementale et cognitive ?

La TCC n’est pas une solution rapide pour les problèmes de comportement et de santé mentale. Les thérapeutes doivent faire preuve d’une grande expertise dans cette approche. Les personnes en thérapie en tireront le plus grand bénéfice lorsqu’elles coopéreront pleinement au programme de traitement. Les personnes ayant certains besoins complexes en matière de santé mentale peuvent ne pas être en mesure de bénéficier immédiatement de la thérapie cognitivo-comportementale. Il peut s’agir de personnes souffrant de problèmes résultant d’un traumatisme grave. Dans certains cas, les problèmes émotionnels doivent être traités avant que le travail cognitif ne puisse commencer.

Les personnes souffrant de problèmes de santé à long terme, comme le syndrome du côlon irritable ou le syndrome de fatigue chronique, peuvent utiliser la TCC pour mieux faire face à leur état. Mais les symptômes physiques de ces affections ne peuvent pas être guéris par la TCC.

Enfin, la TCC peut aider les personnes à développer des schémas de pensée et des comportements plus positifs. Mais sans une approche plus traditionnelle de la thérapie, ils risquent de ne pas acquérir une connaissance plus approfondie des causes psychologiques et émotionnelles de leur comportement.

guty-psychologue-maladie-de-crohn

Diminuez vos symptômes digestifs et votre anxiété grâce à la thérapie comportementale

Bibliographie, sources et études scientifiques

Thérapie comportementale cognitive
NHS [consulté le 13 janvier 2021]

Comparison of the Effectiveness of the Transactional Analysis, Existential, Cognitive, and Integrated Group Therapies on Improving Problem-Solving Skills
Scientific research [consulté le 13 janvier 2021]

Cognitive Behavioural Therapy (CBT)
RC Psych [consulté le 13 janvier 2021]

L'équipe rédactrice Guty

Nos articles sont écrits et validés par des médecins, des diététiciens, des psychologues et des chercheurs qui vous aident à comprendre facilement les troubles gastro-intestinaux. Toutes les informations présentes dans nos articles sont référencées scientifiquement.

Diminuez vos symptômes digestifs